Cliquez ici pour encourager Patrick et Didier !

 

Galeries photos...

Edition 2019  
Galerie photos Galerie photos
Etape 9+3 Lac Rose à Dakar
Bonjour à tous

Le lac rose pour le plaisir, car la spéciale ne compte pas dans le classement, c'est toujours un bon moment de rouler sur la plage pendant vingt km.
Voilà, clap de fin pour cette 11ème édition, beaucoup de satisfaction dans l'ensemble, tout d’abord sur l'esprit de la course, avec une vraie entente et une compétition saine entre les concurrents et puis sur le comportement des buggys Tarek, toujours performants, avec cette année des pneumatiques exceptionnels, six pneus pour la course à peine usés et aucune crevaison.
La déception évidemment, c'est le manque de chance sur les deux dernière spéciales, mais bon, dans ce sport il faut accepter la frustration liée aux aléas de la mécanique.

Merci à tous pour votre soutien et à la prochaine...

Patrick et Yves

Etape 9+2 le 12 janvier 2019 Akjouit / St Louis
La dernière en Mauritanie, un cordon de dunes et une piste très rapide jusqu’a l’arrivée.
Patrick : on avait envie de bien finir suite à notre problème mécanique de la veille, à fond dès le le début dans les dunes et voilà au bout de 70km le voyant de charge de la batterie qui commence à s’allumer par intermittence et puis de manière permanente, on s’arrête pour vérifier la courroie... diagnostique : c’est l’alternateur qui a rendu l’âme .
Au CP2 , on monte une batterie additionnelle pour tenir les 120 km jusqu’a l’arrivée. Et on a pu finir comme ça.
Il faut que je trouve le chat noir dans la voiture ....
Yves : pour nous pas trop de choix si on veut conserver notre troisième place, il faut attaquer, mais voilà... on a perdu pour quelques minutes, c’est la course.

À demain au lac rose

Le Team

Etape 9+ le 11 janvier 2019 Amodjar/Akjouit
Etape 520 km
Spéciale 472 km

Le gros morceau de l’Africa Race, la vallée blanche, la passe El Nhouk en première partie et par la suite une alternance de franchissements et de pistes très sympas entre les cordons de dunes.
Patrick : c’est dans cette spéciale que j’avais abandonné l’année dernière sur une coupure du moteur. Bon départ, nous avons rattrapé rapidement les deux premiers buggys et nous avons fait la piste ensemble un bon moment, puis on est passé devant pour nous perdre quelques km plus loin, là, on a jardiné un moment avant de retrouvé la piste et aussi notre ami Yves Fromont. On a continué avec lui pour passer les franchissements de dunes et c’est dans un de ces cordons que la voiture nous lâche, plus d’accélérateur, le moteur tourne, mais on ne peut plus accélérer, un peu embêtant quand même. Vu que c’est une pédale qui agit par l’électronique, on appelle l’assistance pour prendre conseil, Jean Marc Smith, notre préparateur est joint par satellite et après de nombreux tests, il nous demande de couper un fil pour libérer le fonctionnement de la pédale et ça marche, deux heures après on a repris la piste pour une arrivée tardive au bivouac.
Pas la chance avec nous aujourd’hui.
Yves : après les soucis d’hier, la journée a été plutôt bonne pour nous, on a pu doubler pratiquement tous les concurrents devant nous au gré des franchissement et des erreurs de navigations des uns et des autres pour remporter cette spéciale.

A demain

Le Team

Etape 9 le 10 janvier 2019 Amodjar/Amodjar
Etape 483 km
Spéciale 374 km

Considérée comme étant la plus belle étape de cette 11ème édition, les concurrents profiteront des sublimes paysages du désert mauritanien, des pistes au cœur des dunes dans des panoramas incroyables. Si le désert mauritanien est de toute beauté, il n’en demeure pas moins exigeant.
Patrick : repositionné douzième au départ, on avait à cœur de bien faire aujourd’hui, le sable on connaît bien et notre voiture est faite pour. Il fallait pourtant se méfier, beaucoup de pistes de sable mais également des pierres assez coupantes pour les pneus. Sur 10 km trois concurrents avaient déjà crevé...
Nous avons bien roulé sans nous arrêter dans un paysage magnifique, plus de 100km de dunes assez dociles, au final nous sommes arrivés troisième voiture.
Content de notre journée.
Yves : nous sommes partis en pôle ce matin, sur un bon rythme dans le sable en ouvrant la piste derrière les motos. A 80 km de l’arrivée, notre courroie d’alternateur et pompe à eau est sortie de son logement, nous avons mis 45mn pour la remettre et reprendre la piste.
Pas de chance aujourd’hui, en plus un waypoint non validé nous coûte 15 mn.

A demain

Le Team

Etape 8 le 9 janvier 2019 Etape 8 Gare du Nord/Amodjar
Etape 507 km
Spéciale 445 km

Grosse étape avec 30km d’herbes à chameaux et trois cordons de dunes dont un très difficile à quarante km de l’arrivée.
Patrick : nous étions dans le bon rythme jusqu’au CP3,on passe un premier cordon assez facile et on rentre dans le second, véritable piège, sable blanc et mou, avec des dunes cassées, on a perdu un instant les traces des motos et….. premier plantage, nos vérins ne marchent plus, pas grave on le sort à l’ancienne avec la pelle et les plaques. Nous repartons , il y avait des voitures plantées dans tous les sens, à 400m de la sortie, un trou de dune invisible qui nous immobilise de nouveau, impossible de sortir sans vérins, on décide d’arrêter un concurrent en camion pour nous sortir avec la sangle, le deuxième camion qui passe à proximité est ok pour nous aider et on s’en sort une nouvelle fois, la fin de la spéciale était aussi compliquée en navigation, au final les mécanos ont remplacé le fusible qui empêchait les vérins de fonctionner...
On va oublier cette étape.
Yves : sur cette spéciale tout s’est joué sur les 4 km de passage de dunes très compliquées, les voitures de tête se sont tanquées, nous aussi mais moins longtemps, ce qui nous permet au final, de remporter cette spéciale.

Demain, un autre jour

Le Team

Etape 7 le 8 janvier 2019 Chami/Gare du Nord
Etape 501 km
Spéciale 481 km

Cette première vraie spéciale mauritanienne est également la première des deux traditionnelles étapes en boucle que comporte l’Africa Race 2019, normalement on ne devait pas avoir d’assistance ce soir, mais l’organisation, compte tenu du départ tardif de la spéciale, à annuler cette disposition.
Les autos sont donc parties à 12H, pour commencer par 30 km de dunes et d’herbes à chameaux, puis des pistes de sable très rapides et encore quelques dunes à passer.
Patrick : un peu impatient de partir, le temps commençait à être long, mais bon, les hélicos sont enfin arrivés. C’était une étape où il fallait bien gérer la pression des pneus pour faire face à l’alternance du parcours car le sable était partout, même dans l’air car il y avait beaucoup de vent.
On a bien navigué avec le groupe de tête, une petite crevaison lente à gérer, sinon aucun problème.
A l’arrivée, les deux buggys MD qui nous précédaient se sont percutés à pleine vitesse, après de multiples tonneaux les deux autos ont été transformés en épave, pas de blessés, heureusement.
Si bien qu’on gagne deux places à l’arrivée.
Yves : dés le premier cordon de dunes, on a arraché un flexible de gonflage. Obligés de réparer et on s’est retrouvé dans le trafic avec les autres concurrents.
Au final on perd vingt minutes, vu à la vitesse où ça roule devant il ne faut pas perdre de temps, encore quelques bonnes étapes de sable pour se rattraper.

A demain

Le Team

Etape 6 le 7 janvier 2019 Dakhla/Chami
Etape 560 km
Spéciale 176 km

Spéciale annulée.
Un départ très tôt de Dakhla ce matin pour faire les 375km jusqu’à la frontière de la Mauritanie.
Le passage s’est fait très rapidement pour tout le monde, on s’est retrouvé à 11H30 sur le départ de la spéciale qui devait partir pour nous trois heures après, malheureusement les hélicoptères n’avaient pas encore décollé de Dakhla pour cause du mauvais temps.
Pas de sécurité, pas de départ.

Demain le vrai sable !

Le team

Etape 5+ le 6 janvier Journée de repos à Dakhla
Dakhla, la journée de repos, le moment pour réviser les deux buggys dans le détail et récupérer un peu, car le Maroc, comme d’habitude est très exigeant physiquement.
Nos buggys ont passé cette première semaine sans problèmes, pas de rotules ni de roulements à changer, les pneus restent la grande satisfaction, les nouveaux flans carbones nous ont évité les crevaisons et la bande de roulement est à peine impactée par une semaine de piste marocaine.
Nous sommes bien positionnés dans le top cinq du classement pour les sables de Mauritanie, mais la bagarre va être dure avec les buggys essence MD très performants également.

Demain matin départ très tôt pour passer la frontière et prendre le départ de la spéciale vers 15H, si la douane ne nous embête pas trop.

A demain

Le Team

Etape 5 le 5 janvier 2019 Fort Chacal/Dakhla
Etape 638 km
Spéciale 420 km

Une étape avec de nouvelles pistes où les traces seront souvent peu marquées sur ce terrain très désertique du grand sud marocain, un tracé très rapide ou le pilotage et la navigation seront à nouveau à l’honneur.
Patrick : pas trop de questions à se poser, il faut y aller à fond. Après avoir rattraper les trois concurrents devant moi dans la première partie sinueuse, je me suis fait reprendre par le Russe plus rapide que moi dans le roulant, néanmoins j’ai continué à rester dans sa poussière lointaine jusqu’à 10 km de l’arrivée où on s’est retrouvé en train de chercher la bonne piste, il a trouvé avant nous la bonne direction, et nous sommes repartis dans sa poussière jusqu’à l’arrivée en essayant de réduire les deux minutes d’écart que nous avions au départ de la spéciale, juste pour partir devant lui à l’étape suivante, on ne pensait pas remporter l’étape sur ce coup, mais deuxième c’est une bonne surprise.
Yves : pas le bon jour pour nous, trop d’erreurs de navigation pour lutter devant, souvent dans la poussière à redoubler des concurrents, mais bon le Maroc s’est quand même bien passé pour nous.
Ca va être chaud en Mauritanie.

A demain, journée de repos !

Le Team

Etape 4 le 4 janvier 2019 Assa/Fort Chacal
Etape 495 km
Spéciale 493 km

Les concurrents vont longer à nouveau l’oued Draa sur plusieurs km en empruntant une piste en partie ensablée et en partie rocailleuse, puis une grande piste large conduira progressivement le rallye en direction du désert du sud marocain, pistes rapides, descentes dans des dépressions et des hors-pistes au cap agrémenteront cette spéciale.
Patrick : un départ en 13ème position et bien décidé à remonter des concurrents sur les 493 km devant nous. Plus de bruits suspects dans la voiture, on a pu se concentrer sur le pilotage et la navigation, au km 400, on avait repris sept concurrents sur un petit passage de dunes, et sur un manque de concentration de ma part, le buggy se retrouve coincé dans un petit trou de dune (sable devant et sable derrière), et on a mis plus de vingt minutes pour sortir, perdant ainsi notre avance de la journée.
Mais bon, demain est un autre jour.
Yves : c’était une spéciale très rapide, et on est resté très régulier pour ne pas trop chauffer à pleine vitesse, bonne navigation de Paul et une bonne place au final.

A demain

Le Team

Etape 3 le 3 janvier 2019 Foum Zguid/Assa
Etape 415 km
Spéciale 400 km

Après l’arrivée jugée la veille, c’est de nouveau le départ qui est donné directement du bivouac, permettant au Team de bénéficier d’un repos supplémentaire. Cette spéciale alliant vitesse et navigation traverse des chaînes de montagne, des lacs à secs et de nombreux postes militaires.
Patrick : après avoir changé un ressort cassé et un amortisseur la veille, je me suis inquiété quand au bout de 10 km j’ai entendu des claquements à basse vitesse à l’avant du Buggy. On s’arrête pour contrôler, pas de problèmes visibles, on repart avec toujours ces bruits anormaux, surtout dans le cassant.
On décide donc de rouler cool sur les pistes empierrées pour ménager notre monture jusqu’à l’arrivée.
Les mécanos ont identifié la cause, les deux principaux amortisseurs des roues avant pivotaient sur leurs axes et tapaient sur le châssis pendant le freinage et à l’accélération.
Plus de peur que de mal, mais une spéciale stressante pour nous.
Yves : super spéciale pour nous, pas d’erreurs, juste une crevaison à 10 km de l’arrivée.

A demain
Le Team

Etape 2 le 2 janvier 2019 La Momie/Foum Zguid
Etape 434 km
Spéciale 432 km

Une première nuit assez froide sous la tente prés d’Arfoud, difficile réveil pour cette longue spéciale, véritable départ du rallye.
Au programme, après un départ du bivouac, des pistes rapides, une traversée de volcan et trois franchissements dont un de 28 km dans l’erg Chegaga avant de rejoindre l’arrivée après le lac Iriki.
Patrick : le but du jour était d’assurer, de rouler au bon rythme et de ne rien casser. C’est ce qu’on a presque fait toute la journée, Didier a très bien navigué, par contre, sur un des franchissements, j’ai voulu éviter deux concurrents ensablés dans une cuvette et je me suis posé à mon tour, on a mis un peu de temps à sortir, il fallait attendre que nos deux collègues sortent en premier, car ils bloquaient le passage.
La fin de la spéciale a été plus rapide après les dunes de Chegaga.
Les suspensions ont souffert, on a quand même cassé un amortisseur à l’avant, certainement dans une réception au pied d’une dune.
Yves : pour nous pas d’ensablement, juste une erreur de navigation qui nous a fait perdre du temps pour trouver l’entrée des dunes de Chegaga.

A demain

Le Team

Etape 1 le 1er janvier 2019 Nador/La Momie
Etape 648 km
Spéciale 90 km

Nouvelle procédure d’entrée au Maroc en place au 1er janvier, les formalités ont été un peu longues et le départ de la liaison est donné avec deux heures et demie de retard.
60 km de routes ensoleillées pour attaquer cette première spéciale qui a mis dans le bain les navigateurs car il y avait énormément de petites pistes sur un terrain très vallonné.
Patrick : une vraie mise en jambe pour nous, le buggy fonctionne très bien et Didier a bien assuré sur la partie navigation.
Yves : on s’est trompé de piste dès le départ, après c’est toujours plus compliqué dans la poussière.
Longue liaison pour arriver à Arfoud vers 21H.

A demain

Le Team

-2 Le 31 décembre 2018 – Transfert Bateau Sète/Nador (Maroc)
Une journée de libre sur le bateau, le temps de retrouver les amis des années précédentes et d’échanger avec les nouveaux concurrents de cette nouvelle édition.
Ce sera notre huitième Africa Race d'affilée.
Il y a encore un beau plateau d’une dizaine de buggys pour une course très ouverte cette année.
Comme d’habitude, vous aurez les news et les photos de la course en live sur le site et également sur le lien Facebook de Didier Bigot mon co-pilote.

A demain

Le Team

-1 Le 30 Décembre 2018 - Départ Monaco
L’Africa Race repart pour la onzième fois en Afrique.

Notre Team MMO cette année.

Buggy 205 : Patrick Martin/Didier Bigot
Buggy 204 : Yves Fromont/Paul Vidal

Assistance Toyota HDJ80
Quentin Bois, Olivier Bois, Yann Le Gouic

Nous partageons un camion d’assistance avec trois autres véhicules en course et trois motos

Après la validation de nos voitures aux vérifications, le Rallye a pris la direction de Sète pour embarquer vers le Maroc.

A demain